Comment le piratage peut être bon pour l’industrie musicale ?

Je me suis fais cette réflexion l’autre jour en me baladant sur ma timeline Twitter. C’était le jour où tout le monde attendait la disponibilité de Random Acess Memories de Daft Punk en streaming sur iTunes.

daft punk

C’était un peu l’effervescence, tout le monde attendait ce moment avec impatience surtout après le buzz du premier single Get Lucky.

Seulement, quelques minutes avant la la disponibilité sur iTunes, un lien est passé, permettant de télécharger illégalement l’album des deux français.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, je ne pense pas que la sortie pirate quelques jours avant la sortie officielle ait véritablement nui au groupe.

En effet, on était beaucoup à se demander si ce nouvel album allait plaire. Get Lucky amenait à croire que Random Acess Memories n’allait pas suivre la lignée des précédents albums. Mais quoi de mieux que de pouvoir écouter entièrement (et non 1min30) pour se faire une idée. Personnellement, je n’étais pas sur de vouloir l’acheter. Mais après une écoute, ça m’a plus et je l’ai pré-commandé. Parce que c’est du beau boulot et que c’est mérité.

download

Evidemment, ici, c’est un peu différent puisqu’on pouvait l’écouter légalement et gratuitement mais ce genre d’évènement n’est  pas à rapporter à une seule sortie.

Et on se rend compte que ça peut être bénéfique pour beaucoup plus de choses. Comme une série par exemple. La première saison m’a plu et j’achète les suivantes.

Certains ont compris (les créateurs de Game of Thrones ont affirmé que le piratage a été bénéfique pour la série) d’autres non et c’est bien dommage.

Si vous me misez depuis un petit temps, vous avez du voir que je m’intéresse particulièrement aux nouvelles méthodes pour lutter contre le piratage ou pour tirer profit de celui-ci. J’avais écrit un article ici à propos de PV Nova qui avait trouvé un bon moyen de se passer des gros labels. Sachez donc que je réécrirai sur ce sujet :)