Test : dock Thunderbolt de Belkin

test dock belkin thunderbolt

Il y maintenant 3 ans, je me suis acheté un MacBook Air. Un peu après, j’ai fait l’acquisition d’un écran externe, d’un clavier Apple sans fil et d’un trackpad. En décembre, lors d’une belle promo Amazon, j’ai acheté le fameux dock Thunderbolt de Belkin.

J’ai fait cet achat pour deux principales raisons : la première est que ce type de dock est vraiment très pratique. Je branche et je débranche mon Mac à longueur de journée et le fait de devoir brancher un seul câble (sans compter l’alimentation) est un réel avantage.

La deuxième raison était de bénéficier d’un écran externe et d’une connexion Ethernet. Le MacBook Air ne dispose en effet que d’un port thunderbolt et lorsque je voulais brancher le câble Ethernet, je ne savais pas brancher l’écran externe. Et comme pendant un moment j’avais vraiment un WiFi médiocre, ça devenait presque indispensable !

Ce dock est la première génération. C’est-à-dire qu’il ne dispose que du Thunderbolt 1, limité à 10 Gb/s. Je ne suis pas un pro et je ne voyais donc pas vraiment l’utilité du Thunderbolt 2. Surtout avec une si grosse différence de prix : la première version était en promo à 100 € et la deuxième toujours à 300  !

Après maintenant près d’un an d’utilisation, je peux me faire un avis sur la question. Cet avis va d’ailleurs être très court puisqu’il est assez simple. Ce type de dock est vraiment utile pour quelqu’un comme moi qui bouge plusieurs fois par jour avec son portable. Ça n’a pas l’air comme ça, mais c’est véritablement confortable de ne brancher qu’un câble. Néanmoins, pour une personne non professionnelle, ce genre d’outil est loin d’être indispensable. Je m’en suis passé pendant plus d’un an et je pourrai encore m’en passer (mais ça semble plus difficile maintenant que j’y ai gouté).

Ce dock Belkin n’est cependant pas exempt de défauts. Le premier est certainement l’encombrement. Ce dock est gros et prendra de la place sur votre bureau. De plus, du fait qu’il chauffe pas mal, il est peut-être préférable de ne rien poser dessus pour gagner de l’espace. Autre défaut qui est lié à l’encombrement : son alimentation. Elle est énorme et les câbles sont très mal ajustés (les deux qui relient l’alimentation sont trop courts et il est difficile de lui trouver une place). Enfin, cela aurait été bien plus pratique si une prise USB avait été placée sur la face avant du dock. Il n’est en effet pas toujours évident d’aller y brancher un câble ou un disque dur. D’ailleurs certaines marques proposent ce port en façade.

Ce dock Belkin est donc un objet très pratique. Il comporte cependant des défauts et si vous voulez vraiment en acheter un, je vous conseille tout de même de jeter un oeil à la concurrence !

Lien Amazon 

Mobile Vikings : test de Viking Talk

viking talk test

Il y a quelques mois, l’opérateur belge Mobile Vikings annonçait son service de communication par VoIP. Pour pouvoir bénéficier de ce service rapidement, il fallait s’inscrire un peu comme un bêta testeur. Ce que j’ai fait directement.

Un peu plus tard, j’ai eu accès à ce service qui est venu s’ajouter à l’application Vikings sur smartphone.

Le système est annoncé comme transparent dans le sens où les personnes que j’appellerai avec Viking Talk ne sauront pas que je passe l’appel via l’application. C’est une très bonne chose que la plupart des VoIP ne faisaient pas, à leur début en tout cas. De plus, cela fonctionne parfaitement.

Pour pouvoir passer des appels par ce service, cela se fait obligatoirement par l’application et il faudra recharger un Viking Wallet, indépendant du crédit habituel. Ce Viking Wallet est en fait le portefeuille où vos Vikings Points sont stockés (vous pouvez en recevoir en parrainant les gens par exemple, mais il est tout à fait possible de le rechercher).

test viking talk

Les tarifs étant de 2,5 cents pour la Belgique et 5 cents pour l’Europe et les États-Unis, il n’est pas nécessaire de virer des grandes sommes sur ce portefeuille.

Pour la période de test d’un mois, j’avais d’ailleurs été crédité de 30 minutes (et je pense que ça sera le même pour tout le monde).

Passons maintenant à l’utilisation et la qualité. Je teste ce service depuis le 22 janvier, je peux désormais me faire un avis objectif sur la question.

Tout d’abord, le fait de devoir passer par l’application ralentit un peu les choses. Vous ne pouvez pas simplement appuyer sur un bouton à partir d’une conversation dans l’app message de votre iPhone. Je ne pense donc pas toujours à utiliser Viking Talk. Premier point négatif, mais certainement incontournable, du moins sur iPhone.

viking talk app

Le fait de devoir être connecté à internet pour utiliser Viking Talk n’est pas du tout un inconvénient selon moi. En 2015, il me semble que peu de gens utilisent un smartphone sans 3G, surtout lorsqu’on est chez Mobile Viking.

Lorsque l’on passe un appel, il faut un temps d’initialisation avant que ça sonne. Ce temps variera en fonction de votre connexion. Il peut devenir très long (une dizaine de secondes) lorsque la connexion n’est que du Edge…

viking talk mobile vikings

Au niveau de la qualité, cela varie régulièrement. Le son est toujours très bon, mais cela arrive régulièrement qu’il y ait quelques coupures ou des latences. Cela m’est arrivé également une fois que l’appel se coupe totalement. Il est cependant difficile de dire si cela vient de Viking Talk ou de ma connexion internet.

Pour conclure, Viking Talk est un très bon service. Cependant, il ne remplacera certainement pas les appels classiques du fait de sa lenteur. La multiplication des iPhone et FaceTime audio ne favorise pas non plus l’arrivée de Viking Talk. Par contre, si vous devez appeler régulièrement à l’étranger, ce service vous sera d’une grande utilité. À 5 centimes la minute, il sera difficile de trouver un service qui fonctionne aussi bien à ce prix.

Pour ce qui est du déploiement au reste des Vikings, on ne sait pas quand cela arrivera. Certains Vikings inscrits pour tester n’ont toujours pas reçu l’accès… Ils attendent certainement un nombre suffisant de retours pour améliorer le service avant de le lancer au grand public.

Si vous voulez passer à l’opérateur Mobile Vikings, vous pouvez le faire via ce lien. Cela me permettra de gagner une recharge et de bénéficier du double de date pendant un an (vous pourrez d’ailleurs faire la même chose quand vous serez Mobile Vikings).

Preuve que Appvip permet de gagner 100 € facilement

preuve appvip

Il y a plusieurs mois, je vous avais parlé de deux méthodes qui permettent de gagner de l’argent en testant des applications.

Je comparais AppVip et Feature Points et je démontrais que AppVip est plus rentable.

Je reviens maintenant avec un autre article pour vous prouver que l’on peut réellement gagner de l’argent avec ces méthodes.

Faire un premier article à ce propos a été une bonne chose. En effet, depuis, de nombreuses personnes se sont inscrites en suivant mon lien de parrainage. Grâce à cela, dès qu’ils testent une application, je touche un pourcentage de leurs gains.

En tout, j’ai gagné près de 100 € avec Appvip. Comme vous pouvez le voir sur cette capture d’écran, j’ai fait des retraits pour 85 €, mais j’ai dû en annuler un pour je ne sais quelle raison. Cela fait donc 80 € et il me reste encore 880 Vipiz sur mon compte.

gagner 100 euros appvip

Vous pouvez voir aussi que cela a pris du temps (le premier retrait remonte à fin 2010), mais vous pouvez voir aussi que depuis que j’ai beaucoup de filleuls, ça va beaucoup plus vite (3 retraits en 2014).

Comme dit plus haut, le parrainage y est pour quelque chose. Cela m’a en effet rapporté plus de 4000 Vipiz, soit 40 €.

parrainage appvip

Ces sommes ne sont évidemment pas folles, mais ça peut vous permettre d’obtenir des cartes iTunes par exemple pour acheter des musiques et des applications. Et de toute façon, qui cracherait sur 100 € gagné très facilement ?

Si vous voulez vous inscrire, vous pouvez suivre mon lien ci-dessous : http://www.appvip.com/index.php?affp=13297 . Ça me fera gagner quelques euros, ça serait vraiment gentil de votre part :)
Si vous n’avez pas envie que je touche un pourcentage (sans affecter vos gains évidemment), vous pouvez toujours vous inscrire via l’adresse normale du site.

1 an après : iPhone 4S

Rappelez-vous, j’avais commencé cette série d’articles avec le MacBook Air. Je continue avec l’iPhone puisque cela fait, depuis fin septembre, un an que je possède le 4S.

Cet iPhone est mon tout premier. Je l’ai acheté d’occasion (cet iPhone a donc deux ans) via le forum de Belgium-iPhone et tout s’est très bien passé.

Je me souviens qu’à ce moment là, je regardais de plus en plus du côté d’Android qui, selon moi, commençait à devenir intéressant depuis l’arrivée de Jelly Bean (4.0, 4.1, 4.2 et 4.3). Au final, j’ai opté pour l’iPhone pour deux raisons : j’étais déjà familié à l’écosystème iOS puisque je possède un iPod touch depuis 2009 et j’écoute beaucoup de musique (je trouvais que gérer sa musique n’était pas aussi simple sur Android).

Après un an d’utilisation je peux dire que je suis très satisfait de ce téléphone. Avoir un smartphone change complètement notre quotidien (il y a évidemment des bons et des mauvais côtés).

J’utilise mon iPhone pour énormément de choses et j’avais envie de faire un topo des fonctions dont je me sers le plus (ce n’est peut-être pas dans l’odre) :

  • SMS / téléphone
  • Réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, …)
  • Mails
  • Photos
  • Musiques
  • Jeux (surtout en cours ^^ )

En gros, je pense que c’est plus ou moins l’utilisation normale d’un smartphone. Voici toutes la pages de mon springboard (je n’ai pas fait de screen de la dernière puisque j’y mets simplement les apps natives d’Apple que je n’utilise pas).

springboard-iphone-4

springboard-iphone

springboard-iphone

springboard-iphone

 Photos

J’ai envie de consacrer un point à la photo. En effet, un des gros atouts de l’iPhone est bel et bien son APN. Même si les androphones possèdent aussi de bons capteurs, je trouve qu’ils ne rivalisent pas avec ceux de l’iPhone. Et même si ce 4S a deux ans, j’ai l’impression que peu de téléphones n’arrivent à le dépasser. Et au final, cet APN d’excellente qualité est très pratique au quotidien. Je ne suis pas un photographe du tout et pouvoir capturer l’instant présent est véritablement ce qu’il me faut (d’ailleurs, c’est une des raisons pour laquelle j’aime tant l’iPhone 5s).

 iOS 7 ?

Comme dit dans cet article, j’aime assez bien cette évolution d’iOS. Les icônes ne me déplaisent pas et je suis particulièrement fan des apps au design plat. Par contre, je trouve encore (par rapport aux betas) que les animations sont trop lentes et que c’est assez contraignant au quotidien. J’aimerais avoir la possibilité de supprimer d’autres effets et pas seulement le paralaxe.

 Solidité

Contrairement à tout ce qu’on voit sur internet, je trouve cet iPhone plutôt solide. Je ne mets jamais de coque et malgré plusieurs chutes (dont 2 à hauteur des yeux lorsque je faisais une photo) mon 4S n’a que quelques égrainures sur les coins. Peut-être inutile comme point dans cet article mais ça pourrait en rassurer quelques uns ;)

 Conclusion

Même si je suis satisfait de mon iPhone 4S, ce n’est pas pour ça que je ne regarde pas du côté d’Android. J’aime de plus en plus ce qu’il s’y fait (surtout les Nexus puisque je déteste véritablement les surcouches constructeurs). Je compte encore garder au moins un an ce smartphone mais je ne sais pour l’instant pas du tout si je resterai chez Apple ou si je passerai un autre OS (même sur Windows Phone me semble assez improbable)

Test du disque dur Toshiba STOR.E Basics 2 To

Il y a maintenant un mois, je me suis acheté un nouveau disque dur externe. Mon précédent Iomega de seulement 500 Go était plein depuis un petit temps, il fallait donc que je passe à autre chose.

Après avoir pesé le pour et le contre entre un disque classe mais avec une capacité de stockage plus petite ou un disque moche mais avec un grande capacité, je me suis orienté vers le second choix. J’ai donc opté pour un Toshiba STOR.E Basics tout noir et moche de 2 To (à titre de comparaison, le classe aurait été le LaCie Porsche Design).

toshiba

Je voulais absolument un 2,5 pouces qui ne fonctionne donc qu’en USB (pas besoin d’une prise secteur). J’ai commandé le mien sur Amazon où les prix sont parfois beaucoup plus bas que sur LDLC par exemple.

Acheter un nouveau disque dur m’a aussi permis de profiter (enfin) des ports USB 3.0 de mon MacBook Air. Pour que vous vous fassiez une idée de la vitesse, voici un screenshot d’un test de débit :

toshiba

J’ai vu sur Les Numériques et autres que ce n’est pas exceptionnel, mais quand on vient d’un USB 2.0, je peux vous dire qu’on est agréablement surpris !

Au niveau du bruit, je suis aussi assez content. Il fait beaucoup moins de bruit que mon ancien Iomega. J’ai juste eu un peu peur lors d’une des premières utilisations parce qu’il faisait un petit claquement régulier. Ce bruit a maintenant disparu.

On verra s’il tient dans le temps puisque ce design tout en plastique n’inspira pas vraiment la solidité (et il faut savoir que je le trimballe régulièrement).

Quant à mon précédent disque, je m’en sers maintenant comme sauvegarde Time Machine. Les 500 Go sont amplement suffisants pour le disque SSD de 128 Go du Mac.

Lien Amazon