Test de la batterie externe Pebble SmartStick

De nos jours, la batterie de nos smartphones constitue parfois un gros problème et surtout un gros débat autour de ce sujet. Même si l’intérêt d’une batterie qui tient plus d’une journée est discutable, on ne peut pas dire que les constructeurs font tout pour nous satisfaire à cet égard.

Suite à cela, un véritable marché de batterie externe s’est créé. Il y a en a pour tous les goûts et pour toutes les utilisations.

Pour ma part, j’avais envie d’en acheter une, même si j’arrive très rarement à court sur la journée, pour avoir l’assurance que je n’arriverai pas à court de smartphone. J’en avais aussi envie pour les plus longs déplacements (comme par exemple les prochains festivals durant l’été).

J’ai donc franchi le pas et j’ai opté pour une batterie d’appoint qui sait être transportée partout plutôt qu’un gros machin pas vraiment pratique.

pebble-smartstick-battery

J’ai donc acheté la Pebble SmartStick sur Fancy. Elle coûtait 25 $ mais avec un code de réduction, je n’ai payé que les frais de port qui s’élevait quand même à 17 $.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, cette batterie est vraiment petite et peut donc se glisser facilement dans une poche (et même dans la même poche que votre smartphone grâce à la petite chaussette qui protegera l’écran d’eventuelles rayures).

pebble-smartstick-package

Elle est livrée avec une seul câble et plusieurs embouts. Il faudra retourner le câble pour passer de la charge d’un appareil à la charge de la batterie. Personnellement, je trouve que les avantages de cet unique câble peuvent être discutables. En effet, pour l’utilisation de la batterie (recharge de celle-ci et recharge d’appareils) je n’aurai besoin qu’un d’un câble (ce qui est un bon point). Par contre, je devrai me déplacer avec un embout 30 broches pour ma part ainsi qu’avec l’embout micro USB pour recharger la batterie. Les embouts étant petits, ils pourraient facilement se perdre. Je pense donc m’acheter un cable micro USB pour devoir prendre qu’un embout et deux câble, c’est la solution qui me semble la mieux.

Je test cette batterie depuis maintenant quelques semaine et il est donc temps de vous en donner me ressenti.

Premièrement, il faut savoir que la battere intégrée à une capacité de 2200 mAh. A titre de comparaison, la batterie d’un iPhone fait environ 1400 mAh. Théoriquement, on pourrait recharger l’iPhone une fois et demi, ce qui n’est pas trop mal pour une batterie d’appoint.

pebble-smartstick

Une lumière bleue indique la batterie recharge et devient rouge une fois chargée

En pratique, je n’ai pas l’occasion de décharger la batterie à fond (puisque, comme dit plus haut, elle me sert que d’appoint) mais je l’ai fait deux fois pour tester (j’attendais que mon iPhone s’éteigne pour ensuite le recharger) . Résultat : elle est presque capable de faire ce que la théorie dit puisque j’ai réussi à le recharger une fois entièrement, + 39 % la première fois et une fois + 42 % la deuxième fois.

C’est donc plutôt bien et la Pebble SmartStick rempli parfaitement la fonction à laquelle je voulais qu’elle serve, le tout dans un format très compact.

Même si c’est la première batterie que je test, je pense que cette Pebble SmartStick pour être un très bonne achat pour celui qui veut quelque chose de compact qui leur servira d’appoint (et même un peu plus). Elle est disponible pour un peu moins de 25 € sur Amazon.

L’incompétence des revendeurs Proximus

L’autre jour je vous parlais de ma mésaventure avec Mobistar. Pour résumer l’histoire, je suis passé à un plan incluant de l’internet mobile pour profiter pleinement de mon iPhone. Mais ça ne s’est pas passé comme prévu car je n’ai jamais réussi à utiliser la 3G ou même le Edge. Le pire là-dedans, c’est qu’ils n’ont pas réussi non plus à régler le problème.

 Je suis donc passé chez Proximus mi-décembre (l’abonnement n’a été activé que début janvier). Et que se passe-t-il ? Encore des problèmes ! En effet, une fois mon numéro transféré, Proximus ne m’avait pas mis le bon plan tarifaire.

 Et c’est là que l’histoire de revendeurs intervient. Remarquant ce problème, je décide de me rendre dans un shop Proximus plutôt que de faire les démarches par téléphone. Je pensais que cela serait plus rapide. Ça n’a pas été le cas.

 C’est donc lors de cette visite que je me suis rendu compte que ce type de revendeurs sont complètement incompétents. A se demander s’ils sont un minimum formé.

 Laissez-moi vous expliquer la raison pour laquelle je pense ça.

 Dès le début il a fait fort ! Après lui avoir expliqué mon problème, le gars veut absolument me faire remarquer que j’aurais dû profiter de la promotion «téléphone gratuit» avec l’abonnement plutôt que «5 euros de réduction par mois». J’ai beau lui expliquer que c’est mon choix, il s’arrête pas pour autant : j’ai déjà fait une erreur selon lui !

 Après cet épisode passé, je lui passe mon téléphone pour qu’il jette un oeil à la configuration. Ça repart de plus belle puisque là il me dit que mon iPhone n’est pas à jour. Sachant que ça n’a rien à voir avec l’erreur de Proximus, je ne vois pas en quoi ça l’intéresse.

 Ensuite, il chipote un peu dans les réglages pour me faire croire que les smartphones, ça le connait. Sauf qu’il n’a pas affaire à un novice et que je vois très bien qu’il fait n’importe quoi.

 Ça ne s’arrête pas là puisque il continue en me disant que je devrais installer l’application Hello! de Proximus qui permet de checker son forfait. Pas de chance pour lui c’est déjà fait. Il essaye de s’y connecter et c’est moi qui doit lui expliquer que ce n’est pas possible car il y a pas d’option internet mobile sur le plan tarifaire que Proximus m’a mis. Il essaye encore de me baratiner avec des mots soi-disant compliqués puis, conclut en disant qu’il ne sait rien faire. La meilleure solution selon lui est d’annuler ma commande et de reprendre un nouveau plan tarifaire avec un autre numéro. Quel champion le mec !

 Au final, je suis sorti de la boutique sans avoir résolu mon problème mais en ayant par contre une idée d’article en tête. Comme quoi, tout n’est pas mauvais.

 Tout est maintenant rentrer dans l’ordre. J’ai appelé le service Proximus qui a pu régler ça dans les pu brefs délais.

 Vous l’aurez compris, cette histoire montre clairement que certains (pas tous, il y en a certainement des bons) revendeurs ne sont absolument pas formés pour ça. Le pire là-dedans, c’est que de nombreuses personnes qui ne s’y connaissent pas spécialement se font avoir par ces personnes. Personnellement, je trouve que ça ne donne pas une très bonne image à Proximus ou Belgacom qui à pourtant la réputation d’être le meilleur opérateur mobile en Belgique. Et je dois l’avouer, la couverture (autant la 3G que le reste) reste impeccables dans les coins où je me rends.

Et le seul que je n’aurez pas (encore) clasher est Base, alors que celui-ci n’a pas tout le temps très bonne réputation. Serait-ce pour finir le meilleur opérateur mobiel belge ?