iMac 2012 : mes impressions

Aujourd’hui, plus tôt dans la journée j’ai pu voir en vrai et chipoter au tout nouvel iMac présenté le 23 octobre dernier et disponible il y a à peine une semaine.

C’est dans un MacLine que j’ai vu la nouvelle bête de bureau.Tout d’abord, il faut savoir que je m’étais déjà fait une bonne impression lors de sa présentation, alors que je ne l’avais qu’en image.

Même s’il est fort bombé, et qu’au final, la cure d’amincissement ne soit pas vraiment énorme, avoir des bords aussi fins donne une merveilleuse impression. On dirait vraiment que l’ordinateur tout-en-un est beaucoup plus fin que son prédécesseur (qui était justement à côté, en 27 pouces). Je dirais même que face à l’écran on voit la différence. En effet, on est jamais devant à 100 % et chaque léger mouvement ne fait pas apparaître un épais bord comme c’était le cas sur l’ancien modèle.

Personnellement, je trouve que s’être débarrassé de l’encombrent lecteur optique est une bonne chose. Cela fait des années (5 ans plus exactement) que mes PCs ne possèdent plus de lecteur CD et je dois dire que cela ne m’a jamais handicapé.

Un mauvais point par contre vient du fait que le modèle 21,5 pouces est très difficilement modifiable (rajouter de la RAM par exemple). Mais au final, c’est la stratégie d’Apple et, à part le Mac Mini, aucun appareil Apple est facilement modifiable. C’est peut-être dommage mais vu comme un ordinateur Apple tient dans le temps, ça me dérange pas de trop. Notez qu’avec le 27 pouces, vous aurez la possibilité de changer la RAM par vos soins (et donc avec un coût moins élevé) par une trappe.

En parlant du Mac Mini, j’étais tombé sur article (que je n’arrive plus à trouver) sur MacG.co. Cet article récapitulait un débat sur leur forum à propos du Mac Mini et de l’iMac. Ce qui en ressortait est que de plus en plus de personnes se tournent vers le Mac Mini plutôt que l’iMac principalement pour le manque d’évolutivité. C’est certain, le Mac Mini vous facilitera grandement la tâche. Ce que je veux dire ce sur sujet est que pour moi, les deux desktops ne présentent pas tout à fait la même utilisation. Un iMac, en plus d’être un ordinateur, est une sorte d’oeuvre d’art qui embellira forcément le bureau sur lequel il est posé. On sait que les clients Apple prêtent peut-être autant d’attention au capacité d’un produit qu’au design. Il faut donc faire un choix. Personnellement, mon choix se tourne vers l’iMac. Je ne suis pas un technicien qui optimise les performances de son PC mais plutôt un client qui met beaucoup d’importance sur la qualité et la beauté de l’objet.

En conclusion, vous l’aurez compris, le nouvel iMac est pour moi une réussite (même si je n’ai pas tester les performances graphiques etc) qui s’inscrit dans la lignée d’Apple. Ce qui peut être rassurant suite aux nombreux changements au sein de l’équipe d’Apple ces derniers mois.