Test : dock Thunderbolt de Belkin

test dock belkin thunderbolt

Il y maintenant 3 ans, je me suis acheté un MacBook Air. Un peu après, j’ai fait l’acquisition d’un écran externe, d’un clavier Apple sans fil et d’un trackpad. En décembre, lors d’une belle promo Amazon, j’ai acheté le fameux dock Thunderbolt de Belkin.

J’ai fait cet achat pour deux principales raisons : la première est que ce type de dock est vraiment très pratique. Je branche et je débranche mon Mac à longueur de journée et le fait de devoir brancher un seul câble (sans compter l’alimentation) est un réel avantage.

La deuxième raison était de bénéficier d’un écran externe et d’une connexion Ethernet. Le MacBook Air ne dispose en effet que d’un port thunderbolt et lorsque je voulais brancher le câble Ethernet, je ne savais pas brancher l’écran externe. Et comme pendant un moment j’avais vraiment un WiFi médiocre, ça devenait presque indispensable !

Ce dock est la première génération. C’est-à-dire qu’il ne dispose que du Thunderbolt 1, limité à 10 Gb/s. Je ne suis pas un pro et je ne voyais donc pas vraiment l’utilité du Thunderbolt 2. Surtout avec une si grosse différence de prix : la première version était en promo à 100 € et la deuxième toujours à 300  !

Après maintenant près d’un an d’utilisation, je peux me faire un avis sur la question. Cet avis va d’ailleurs être très court puisqu’il est assez simple. Ce type de dock est vraiment utile pour quelqu’un comme moi qui bouge plusieurs fois par jour avec son portable. Ça n’a pas l’air comme ça, mais c’est véritablement confortable de ne brancher qu’un câble. Néanmoins, pour une personne non professionnelle, ce genre d’outil est loin d’être indispensable. Je m’en suis passé pendant plus d’un an et je pourrai encore m’en passer (mais ça semble plus difficile maintenant que j’y ai gouté).

Ce dock Belkin n’est cependant pas exempt de défauts. Le premier est certainement l’encombrement. Ce dock est gros et prendra de la place sur votre bureau. De plus, du fait qu’il chauffe pas mal, il est peut-être préférable de ne rien poser dessus pour gagner de l’espace. Autre défaut qui est lié à l’encombrement : son alimentation. Elle est énorme et les câbles sont très mal ajustés (les deux qui relient l’alimentation sont trop courts et il est difficile de lui trouver une place). Enfin, cela aurait été bien plus pratique si une prise USB avait été placée sur la face avant du dock. Il n’est en effet pas toujours évident d’aller y brancher un câble ou un disque dur. D’ailleurs certaines marques proposent ce port en façade.

Ce dock Belkin est donc un objet très pratique. Il comporte cependant des défauts et si vous voulez vraiment en acheter un, je vous conseille tout de même de jeter un oeil à la concurrence !

Lien Amazon 

Changer la batterie de son iPhone : utile ?

Je commence ce billet par vous souhaiter une bonne année à tous ! Que cette année 2014 vous apporte tout ce que vous désirez et tout le reste ^^ (ça sert à rien de faire long quand on peut faire court :) ).

J’enchaîne directement avec le sujet de cet article : la batterie de l’iPhone. A l’heure actuelle, au lieu de nous faire des smartphones avec de bonnes batteries, les constructeurs préfèrent miser tout sur la finesse des appareils.

La batterie, un vrai problème

Sur un iPhone en début de vie, ça passe encore mais quand il commence à se faire vieux, ça devient vraiment gênant. Mon iPhone 4S à deux ans déjà et depuis le passage à iOS 7 c’était devenu une vraie catastrophe ! C’est donc un peu des deux, la batterie et l’OS qui ne joue pas en sa faveur.

En regardant sur divers sites de pièces détachées pour iPhone, je me suis rendu compte que les prix sont loins d’être exorbitants ! De plus, la batterie de l’iPhone 4s (même chose pour le 4) est ce qu’il y a de plus facile à changer. Je me suis donc décidé et j’ai acheté la batterie “d’origine” sur MacManiack au prix de 13,9 € (il y a une qui n’est pas d’origine à 9,9 € mais j’avais pas envie de risque, c’est pas pour 4 euros).

Pas besoin d’acheter les tournevis (car pour ouvrir l’iPhone ce sont des vis particulières), elles sont envoyées avec ! En suivant n’importe quel tuto sur internet, vous n’aurez aucun mal a effectuer la manipulation (exactement 4 vis à enlever).

Ça vaut le coup ?

Mais au final, cette opération, même si elle ne coute pas cher, vaut-elle le coup (ou le coût, c’est comme vous voulez) d’être faite ? Et bien je peux vous dire que oui ! Cela fait deux semaines que j’ai changé et je sens un réel gain d’autonomie !

Pour que ça soit plus concret, avant, en débranchant l’iPhone le matin (disons 9h-10h) je pouvais tenir jusque quand je me couche (et encore ! ). Par contre, il fallait impérativement le recharger vers 21h-22h pour pouvoir sortir. C’était assez contraignant.

Maintenant, l’iPhone tient facilement la journée. Il tient en réalité plus de 24h (utilisation et veille ensemble). Je n’ai donc aucun soucis même quand je sors. Pour vous montrer un peu la nouvelle autonomie, j’ai fait quelques captures d’écran. Je n’ai malheureusement pas pensé à en faire avant de changer, à vous de comparer avec vos données.

Pour information, mon bluetooth est en permanence activé, la 3G aussi et je désactive le wifi quand je sors de chez moi.

 

batterie iphone 4s changement batterie iphone
battery life iphone batterie smartphone
batterie rom1 batterie macmaniack

batterie iphone

 

 

Nifty MiniDrive : la solution pour augmenter le stockage des MacBook

Quand j’ai acheté mon MacBook Air (j’en parlais ici et ) il y a un peu plus d’un an, je m’étais dit qu’en cas de besoin, j’augmenterai la mémoire (seulement 128 Go sur le mien) avec une carte SD.

Cependant, je ne savais pas à l’époque qu’une carte SD dépasse du slot du MacBook. Depuis je n’en ai pas vraiment eu besoin et c’est seulement récemment que je me suis reposé la question.

J’ai un peu cherché sur le net et j’ai trouvé une solution. Elle s’appelle Nifty MiniDrive et permet d’ajouter une carte microSD pour augmenter votre mémoire.

nifty-minidrive

Le projet a été lancé sur Kickstarter en juillet 2012 (oui ça remonte mais je ne connaissais pas) et, grâce à un adaptateur, permet de mettre une carte micro SD dans votre MacBook Pro, Air et même Pro Retina sans aucun dépassement.

Le point positif de ce dispositif est que ce n’est qu’un adaptateur. En cas de mémoire trop juste, une nouvelle carte suffit. Et petit plus, il y a même la possibilité de choisir la couleur de quoi égayer un peu votre PC.

Pour ce qui est du prix, c’est tout de même un peu cher (34,99 € pour la version Air) pour un “simple” adaptateur mais en même temps, ça peut éviter de devoir changer de SSD. Il est en pré-commende ici.

Je n’ai pas encore commander ce Nifty MiniDrive mais je pense que ça ne devrait pas tarder. Je vous tiendrai évidemment au jus !

1 an après : iPhone 4S

Rappelez-vous, j’avais commencé cette série d’articles avec le MacBook Air. Je continue avec l’iPhone puisque cela fait, depuis fin septembre, un an que je possède le 4S.

Cet iPhone est mon tout premier. Je l’ai acheté d’occasion (cet iPhone a donc deux ans) via le forum de Belgium-iPhone et tout s’est très bien passé.

Je me souviens qu’à ce moment là, je regardais de plus en plus du côté d’Android qui, selon moi, commençait à devenir intéressant depuis l’arrivée de Jelly Bean (4.0, 4.1, 4.2 et 4.3). Au final, j’ai opté pour l’iPhone pour deux raisons : j’étais déjà familié à l’écosystème iOS puisque je possède un iPod touch depuis 2009 et j’écoute beaucoup de musique (je trouvais que gérer sa musique n’était pas aussi simple sur Android).

Après un an d’utilisation je peux dire que je suis très satisfait de ce téléphone. Avoir un smartphone change complètement notre quotidien (il y a évidemment des bons et des mauvais côtés).

J’utilise mon iPhone pour énormément de choses et j’avais envie de faire un topo des fonctions dont je me sers le plus (ce n’est peut-être pas dans l’odre) :

  • SMS / téléphone
  • Réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, …)
  • Mails
  • Photos
  • Musiques
  • Jeux (surtout en cours ^^ )

En gros, je pense que c’est plus ou moins l’utilisation normale d’un smartphone. Voici toutes la pages de mon springboard (je n’ai pas fait de screen de la dernière puisque j’y mets simplement les apps natives d’Apple que je n’utilise pas).

springboard-iphone-4

springboard-iphone

springboard-iphone

springboard-iphone

 Photos

J’ai envie de consacrer un point à la photo. En effet, un des gros atouts de l’iPhone est bel et bien son APN. Même si les androphones possèdent aussi de bons capteurs, je trouve qu’ils ne rivalisent pas avec ceux de l’iPhone. Et même si ce 4S a deux ans, j’ai l’impression que peu de téléphones n’arrivent à le dépasser. Et au final, cet APN d’excellente qualité est très pratique au quotidien. Je ne suis pas un photographe du tout et pouvoir capturer l’instant présent est véritablement ce qu’il me faut (d’ailleurs, c’est une des raisons pour laquelle j’aime tant l’iPhone 5s).

 iOS 7 ?

Comme dit dans cet article, j’aime assez bien cette évolution d’iOS. Les icônes ne me déplaisent pas et je suis particulièrement fan des apps au design plat. Par contre, je trouve encore (par rapport aux betas) que les animations sont trop lentes et que c’est assez contraignant au quotidien. J’aimerais avoir la possibilité de supprimer d’autres effets et pas seulement le paralaxe.

 Solidité

Contrairement à tout ce qu’on voit sur internet, je trouve cet iPhone plutôt solide. Je ne mets jamais de coque et malgré plusieurs chutes (dont 2 à hauteur des yeux lorsque je faisais une photo) mon 4S n’a que quelques égrainures sur les coins. Peut-être inutile comme point dans cet article mais ça pourrait en rassurer quelques uns ;)

 Conclusion

Même si je suis satisfait de mon iPhone 4S, ce n’est pas pour ça que je ne regarde pas du côté d’Android. J’aime de plus en plus ce qu’il s’y fait (surtout les Nexus puisque je déteste véritablement les surcouches constructeurs). Je compte encore garder au moins un an ce smartphone mais je ne sais pour l’instant pas du tout si je resterai chez Apple ou si je passerai un autre OS (même sur Windows Phone me semble assez improbable)

Test du disque dur Toshiba STOR.E Basics 2 To

Il y a maintenant un mois, je me suis acheté un nouveau disque dur externe. Mon précédent Iomega de seulement 500 Go était plein depuis un petit temps, il fallait donc que je passe à autre chose.

Après avoir pesé le pour et le contre entre un disque classe mais avec une capacité de stockage plus petite ou un disque moche mais avec un grande capacité, je me suis orienté vers le second choix. J’ai donc opté pour un Toshiba STOR.E Basics tout noir et moche de 2 To (à titre de comparaison, le classe aurait été le LaCie Porsche Design).

toshiba

Je voulais absolument un 2,5 pouces qui ne fonctionne donc qu’en USB (pas besoin d’une prise secteur). J’ai commandé le mien sur Amazon où les prix sont parfois beaucoup plus bas que sur LDLC par exemple.

Acheter un nouveau disque dur m’a aussi permis de profiter (enfin) des ports USB 3.0 de mon MacBook Air. Pour que vous vous fassiez une idée de la vitesse, voici un screenshot d’un test de débit :

toshiba

J’ai vu sur Les Numériques et autres que ce n’est pas exceptionnel, mais quand on vient d’un USB 2.0, je peux vous dire qu’on est agréablement surpris !

Au niveau du bruit, je suis aussi assez content. Il fait beaucoup moins de bruit que mon ancien Iomega. J’ai juste eu un peu peur lors d’une des premières utilisations parce qu’il faisait un petit claquement régulier. Ce bruit a maintenant disparu.

On verra s’il tient dans le temps puisque ce design tout en plastique n’inspira pas vraiment la solidité (et il faut savoir que je le trimballe régulièrement).

Quant à mon précédent disque, je m’en sers maintenant comme sauvegarde Time Machine. Les 500 Go sont amplement suffisants pour le disque SSD de 128 Go du Mac.

Lien Amazon