[Test] Gyro Xtreme : un jeu addictif à la sauce Google Chrome

Pour une fois, c’est un utilisateur Android qui m’a montré un jeu sur son smartphone. Je pense que c’est la première fois que ça arrive. C’est d’habitude toujours l’inverse. Est-ce que l’OS mobile de Google rattrape véritablement la marque pommée ? Peut-être mais de toute façon, ce n’est pas le sujet de l’article.

Ce jeu en question s’appelle Gyro Xtreme () ou tout simplement Gyro sur Android. Comme les plupart des jeux addictifs, le concept est tout simple mais fonctionne plutôt bien.

LE BUT DU JEU ?

Comme souvent chez les jeux addictifs, le but est de faire le meilleur score et c’est d’ailleurs le cas ici aussi.

COMMENT ON JOUE ?

Sur l’écran de jeu, il n’y presque rien. Seulement une roue divisée en trois tiers de couleur différente (ce qui fait énormément penser au logo de Google Chrome).

gyro-extreme-iphone

Il faudra contrôler cette roue pour y faire entrer des billes de couleur. Evidemment, une bille rouge ne peut rentrer que dans la partie rouge du cercle. Sinon, les points ne sont pas comptabilisés et pire, vous perdez de la vie.

Si vous avez un peu suivi, vous avez compris qu’il faut faire tourner cette roue. Pour cela, il y a deux moyens : soit tourner son doigt autour de la roue ou alors, déplacer son doigt de gauche à droite sur le bas de l’écran (solution que je préfère car elle beaucoup plus rapide).

gyro

Multiplicateur x24 (notez aussi que j’ai modifié les couleur de la roue, vous pouvez en débloquer en améliorant votre score).

Les billes sont de différentes tailles et valent plus de points quand elles sont grosses. Pour ce qui est des points d’ailleurs, il y a un multiplicateur qui est mis en place. Pour l’augmenter, c’est simple, il suffit de faire rentrer les billes dans la bonne couleur. Pour passer du multiplicateur 2 à 3, il faudra deux billes. Pour passer de 12 à 13, il faudra donc 12 billes. De plus, si une bille rentrer dans la mauvaise couleur, votre multiplicateur redescend de 1.

Ce n’est pas encore fini ! Il y aussi des billes spéciales. Je ne vais pas toutes les citées, vous comprendrez vite leur fonction (par exemple, une armure pendant 10 secondes, une bille qui détruit tout les autres quand elle rentre, …). Comme bille spéciale, il y aussi les virus. Ceux-ci ne sont nocifs que si vous ne les attrapez pas avec la bonne couleur, sinon, aucun problème.

La partie se finit lorsque vous n’avez plus de vie, c’est à dire lorsqu’une des couleurs de la roue a reçu trop de “mauvaises” billes.

gyro

Vous voyez que la couleur verte est presque finie. Encore une mauvaise bille et la partie se termine.

C’EST TOUT ?

Et non ce n’est pas tout puisqu’il y a un deuxième mode de jeu qui est disponible lorsque l’on a fait un minimum de points sur le mode 1. Ce deuxième mode s’appelle “Time Attack” et c’est le même principe, sans les billes spéciales. Le but étant ici de faire le meilleur score en 90 secondes.

gyro

CONCLUSION

Je dois dire que je suis assez fan de ce jeu. Je ne sais pas si cela durera (certainement pas, je vais finir pas me laisser sauf si on me défie mais là je suis le premier de mes amis sur le Game Center). En tout cas, on voit qu’il suffit parfois d’avoir une simple idée (ici, je trouve que le concept est simple et complet à la fois avec quelques éléments qui pimentent un peu les parties) pour faire un petit jeu à petit ou gros succès. Même s’il est payant sur iOS (0,89 €) je trouve que ça les vaut totalement (à noter que la version Android est gratuite mais comporte des achats in-app pour le mode “Time Attack” par exemple).

[Test] Landlord : le monopoly réel

Jeunes, on a tous joué de longues parties de plusieurs à Monopoly. C’est certainement devenu un peu lassant pour tous au fil des années.

Aujourd’hui, je vais vous présenter une application iPhone qui va vous plonger en quelques sortes dans le monde de Monopoly. Cette app se nomme Landlord et reprend le principe de Monopoly mais en l’appliquant à la vie réelle.

landlord-monopoly

Je m’explique. Tout fonctionne avec Foursquare (il vous faudra donc un compte). Une fois à proximité d’un bâtiment, d’une place, etc, vous aurez l’occasion d’acheter ce bien à prix variant en fonction de son affluence. Lors de l’achat on vous prévient des éventuels gains journaliers mais aussi des charges quotidiennes (il faut bien prendre soin de ces bâtiments). Une fois que vous avez des biens, vous gagnerez de l’argent à chaque fois que quelqu’un fera un check-in à cet endroit avec Foursquare (il ne faut donc pas que chaque utilisateur utilise Landlord, ce qui est plutôt un bon point).

landlord-monopoly

Dans le jeu, vous pouvez avoir des amis, ce qui augmente un peu la compétitivité. En effet, vous ne pouvez pas acheter un bien qu’un ami possède déjà (sans aucun ami, le jeu perd un peu de son intérêt puisque vous pouvez acheter tout sans contrainte).

Voilà en gros le principe du jeu bien que quelques petites autres petites options sont là pour augmenter l’envie de jouer. Par exemple, vous avez des Coins qui vous permettent d’améliorer vos biens (par exemple ajouter un parking à une gare, mettre du wifi, …) pour que chaque check-in vous rapporte plus d’argent.

Les développeurs font régulièrement des mises-à-jour en tenant compte des avis des utilisateurs. Mais Landlord comporte encore un gros point faible : ses serveurs. Il n’est pas rare que le chargement de vos nouveaux gains beug ce qui est assez embêtant.

L’application Landlord est disponible gratuitement sur l’AppStore

Toutes les réponses d’Icomania en un site !

Après vous avoir révélé une petite astuce vous permettant de compléter plus de niveau à Icomania (), voici maintenant un site qui vous débloquera totalement.

Personnellement, j’aime bien ce site car être bloqué à Icomania de longues heures est vraiment embêtant. Evidemment il y en a qui en abusent mais le jeu perd alors toute son utilité.

Je parle en fait d’un site qui se nomme tout simplement icomaniahelp.com. Sur ce site, vous retrouverez absolument toutes les solutions, et tout ça trié par niveau !

Il vous suffit donc de choisir le niveau dans lequel vous êtes bloqué et une liste de toutes les images apparaîtra. Et, choses assez bien faite, vous ne verrez pas les réponses directement (vous ne serez donc pas tentés) mais il vous faudra cliquer sur chaque image pour voir le mot apparaître.

Et si vous avez la flemme de chercher parmi toutes les images, vous pouvez même les filtrer par critères (marque, personnage, …).

Comment débloquer plus de niveaux à Icomania ?

Si vous possédez un smartphone, vous jouez certainement tous à Icomania (). Ce jeu où il faut retrouver le nom d’une marque, d’un personnage, d’une personne célèbre, d’une ville ou d’un pay ou encore le nom d’un film ou d’une émission TV à l’aide d’une seule icône.

Vous avez aussi peut-être terminé le jeu et vous attendez avec impatience la prochaine mise-à-jour qui débloquera de nouveaux niveaux.

Mais sachez qu’il existe une technique qui vous permettra d’éviter ce moment d’attente, à condition de connaître un minimum une autre langue.

En effet, il s’avère qui il y a plus de niveaux en anglais ou en allemand qu’en français. En changeant de langue, vous jouerez donc à d’autres niveaux pas encore diposnibles en français. Et ce qui est encore mieux, c’est que quand vous rejouerez en français après une mise-à-jour, vous continuerez au niveau atteint en anglais. Ça vous permet de monter assez vite dans le niveaux, vous permettant de frimer un peu auprès de vos camarades ;)

 

[Test] Fearless Wheels : de la moto et du fun

En parcourant le top 25 de l’Appstore, je suis tombé sur Fearless Wheels (). En regardant les images et les avis, il ne m’a pas fallu longtemps avant de toucher l’icône “Acheter”.

Après avoir fini le jeu, voici mon premier test iOS !

Tout d’abord, commençons par une peite explication du jeu. Il s’agit d’un jeu de motocross en 2D (ou un faux 3D je dirais). Le principe est tout le même, finir une course de 2 tours (3 lors de la finale) en se positionnant le mieux possible.

Du fun en toute simplicité !

Dès la première prise en main, on se rend compte que l’on a pas à faire avec une grosse production avec des graphismes de malades. C’est un petit jeu fun comme on les aime avec des graphismes simples, originaux et bien conçus. Le jeu est très facile à prendre en main. On a droit à 4 boutons (qui m’ont semblé un peu trop rapprochés à certaines moments) avec des fonctions basiques. Pas de fioritures qui gâchent le plaisir de jouer.

Une petite histoire… mais un peu courte.

Dans Fearless, vous êtes donc un motard qui évolue dans différentes compétitions. Chaque compétition recense 10 course (parfois une onzième est cachée et vous est proposée en échange du partage d’un lien sur les réseaux sociaux). On commence dans un petit championnat régional pour finir en international. Malheureusement, ça n’aurait pas fait de tord une ou deux compétitions en plus. En effet, même si il faut  terminer sur le podium pour débloquer la course suivante, remporter 6 coupes en or avant de pouvoir disputer la finale et finir premier à cette final pour pourvoir participer au championnat suivant, le jeu se finit relativement vite. Personnellement, je l’avais lu dans les avis et c’est pourquoi je m’obstinais à vouloir terminer premier à chaque course pour faire durer le plaisir un peu plus longtemps.

Ça ne passe pas si on est quatrième !

Game Center : pas assez exploité

Personnellement, j’aime bien pouvoir comparer mes scores avec mes amis et essayer de réaliser le plus de “réalisations” pour les dépasser au ranking global. Ici Fearless propose bien les réalisations qui vous feront gagner des points dans votre classement Game Center mais par contre on ne sait pas comparer ses performances autrement. Je veux dire par là qu’ils auraient pu mettre en place en système qui compare les temps ou le nombre de coupes en or, … de façon à rendre le jeu encore plus addictif. Mais au final, tout ceci n’est qu’un léger détail qui ne gâchera pas vraiment le plaisir du jeu.

Achats in-app : ils ne savent plus s’en passer !

Ça se fait de plus en plus rare les jeux qui se passent totalement d’achats in-app. C’est vrai que ça doit être difficile d’y résister mais c’est quand même râlant. Cependant, ici, ces achats de coins sont loin d’être indispensables. Il est très facile de gagner des pièces durant les courses (en finissant premier ou en faisant des figures durant la course). J’y d’ailleurs tellement de pièces que je ne sais plus quoi en faire !

Conclusion

Si les petits addictifs auxquels vous pouvez rapidement faire une petite part sont votre dada, vous ne devriez pas être déçu par Fearless Wheels. Il est bien conçus, facile à prendre en main et vous permettra de passer un bon moment. Ce qu’on lui reprochera est sa durée de vie en peu courte (on attend la l’addition de niveau promise par le développeur) et un petit manque de compétitivité entre amis sur le Game Center.