GetMeRated : demandez l’avis d’inconnus

Il vous est sans doute déjà arrivé de ne pas être sûr de vous. Ça peut être au niveau des fringues que vous allez porter la journée ou un quelconque achat.

Comme souvent maintenant, dès qu’un “problème” est connu, il y a quelqu’un qui se charge de faire une application ou un service web pour contrer ce problème. C’est le cas pour quand on a besoin d’un avis extérieur.

L’application GetMeRated () a cela comme but. Quand vous hésitez sur l’une ou l’autre chose, vous n’avez plus qu’à demander à GetMeRated.

Mais comment l’application saura vous guider ? 

C’est assez simple, cette app est plutôt un réseau social qui regroupe donc une communauté. Pour demander un avis, il vous suffit de publier une photo sur le réseau social et les gens cliqueront on ne cliqueront pas sur le petit coeur qui signifie qu’ils apprécient.

getmerated

Comme pour la majorité des réseaux sociaux, vous avez la possibilité de suivre certaines personnes et évidemment, les autres utilisateurs peuvent vous suivre comme bon leur semble.

Dit comme ça c’est vrai que c’est assez basique mais au final je pense que ce réseau peut vraiment devenir intéressant. Déjà, pour qu’il le soit un peu plus, il faudrait qu’il traverse un peu plus l’Atlantique car pour l’instant, et comme souvent, il fait le buzz en Amérique mais tarde à débarquer en Europe.

Et qu’est-ce que ça donne ?

Depuis quelques jours, je teste donc ce nouveau réseau social pour un peu voir ce qu’il a dans le ventre.

Pour commencer, il faut savoir que dans un premier temps, vous n’aurez pas beaucoup d’avis sur vos photos. La masse d’utilisateurs est déjà assez conséquente et la page “LIVE” (qui reprend les photos les plus récentes) défile assez vite. Il n’y a donc pas beaucoup de chance que de nombreuses personnes voient votre photo.

getmerated

Pour que votre photo soit vue, il faut donc avoir un minimum de followers puisqu’à ce moment là, vos followers verront apparaître vos photos dans la page “FOLLOWING” (tout comme vous verrez les photos de vos followings à cet endroit). Pour avoir des followers, il doit certainement y avoir de nombreuses méthodes. Cependant, je me dis qu’elles doivent être un peu semblables à celles de Twitter. Suivre des gens, voter sur beaucoup de photos doit favoriser les choses.

Après il y a la page “POPULAR” mais pour cela il faut avoir un minimum de votes sur vos photos ainsi que la page “LEADERBOARD” qui, elle, permet de voir votre classement (le nombre de points que vous accumulez quand un point vaut un vote sur l’une de vos photos) et les “Top Movers” qui regroupe les personnes qui ont le plus bougé dans le classement.

GetMeRated propose bien sûr la fonction recherche mais aussi une fonction un peu particulière : le chat. Au dessus de chaque photo, un bouton “Chat” permet de faire une demande de discussion. Je ne sais pas exactement quel est le but de cette fonctionnalité, peut-être pour créer des liens entre utilisateurs et pourquoi pas se rencontrer par la suite.

Verdict

Comme dit plus haut, je pense que ce réseau social a un beau potentiel mais malheureusement (ou pas, ça dépend comment on voit les choses), et je m’en doutais un peu, les photos récoltant le plus de votes sont celles de jeunes filles en petites tenues (ce n’est d’ailleurs pas ce qui est mis en avant sur l’Appstore, certainement de peur de rencontrer les même soucis que Chatroulette et autres Bazoocam).

getmerated

Au final, il faudrait que GetMeRated s’exporte un peu plus en Europe pour que ça réponde plus à nos attentes (et que ceux qui ne parlent pas anglais puissent démarrer un chat sans trop de difficultés. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que j’en parle ici. Plus les blogs francophones en parleront, mieux GetMeRated s’exportera.

Je vais donc garder encore quelques temps cette application pour voir ce que ça donne sur le plus long terme !

En route pour Tomorrowland 2013

A exactement 8 jours d’un des plus gros festivals du monde, à savoir Tomorrowland, il grand temps que je vous parle de celui-ci et surtout de vous dire que je vais m’y rendre durant les 4 jours.

tomorrowland-2012

Je ne pense pas qu’il soit vraiment utile de faire une description complète de ce festival tant il est célèbre au niveau belge (puisqu’il se déroule en Belgique) et même au niveau international (en 2012, 75 nationalités étaient représentées à Tomorrowland). Tellement connu que cela fait la deuxième année consécutive que le festival belge a reçu le prix du “best music event” lors des International Dance Music Award à Miami. Cette édition 2013 sera la neuvième et elle se déroule toujours au parc de Schorre à Boom (près d’Anvers).

Cela fait déjà quelques années que j’ai envie d’y participer mais mon emploi du temps ne me le permettait pas. Cette année j’étais bien décidé à l’avance et j’ai donc fait tout pour essayer d’avoir des places (il faut être très rapide car elles s’écoulent en quelques minutes voir secondes). En étant belge, on a la chance de se voir réserver la moitié des places (90 000) mais ce n’est pas pour ça que c’est facile d’en avoir.

Pour tout vous dire, je n’ai pas eu de place personnellement mais on était plusieurs sur le coup et on peut acheter quatre places par personne. Heureusement, un de mes potes en a eu quelques unes.

Depuis l’achat des places (en mars je crois) j’ai du me contenter de l’annonce des noms des DJ’s qui prendront place sur le site de Tomorrowland. D’ailleurs, chose qu’il faut préciser, la vente des places s’est faite avant l’annonce des noms. Ça peut paraître bizarre mais lorsqu’un festival atteint cette renommée, il peut se permettre à peu près tout (et même l’augmentation du prix encore une fois). Et, comme je m’y attendais, tous les plus grands DJ’s du mondes y seront (Armin Van Buuren, Afrojack, David Guetta, Steve Aoki, Pete Tong, Martin Solveig, …)

A l’heure où j’écris ces lignes, je devrais déjà avoir reçu mon bracelets mais évidemment, il y a eu un problème et je ne les aurai que le jour du festival. Dommage, je devais normalement recevoir un beau colis sous forme d’une sorte de boîte aux trésors avec le bracelet tant prisé à l’intérieur.

Je n’ai pas beaucoup d’autres choses à vous dire à part que je suis vraiment excité et que j’ai donc regardé l’aftermovie de l’édition 2012 des dizaines de fois.

Bien sûr, vous aurez mon compte rendu après Tomorrowland. J’hésite encore à prendre mon iPhone puisque de nombreux cas de vols ont été recensé lors des premiers festivals de l’été mais si je le prends, vous aurez quelques photos sur Twitter et Instagram durant le festival (et même peut-être quelques Vine).