[Test] Landlord : le monopoly réel

Jeunes, on a tous joué de longues parties de plusieurs à Monopoly. C’est certainement devenu un peu lassant pour tous au fil des années.

Aujourd’hui, je vais vous présenter une application iPhone qui va vous plonger en quelques sortes dans le monde de Monopoly. Cette app se nomme Landlord et reprend le principe de Monopoly mais en l’appliquant à la vie réelle.

landlord-monopoly

Je m’explique. Tout fonctionne avec Foursquare (il vous faudra donc un compte). Une fois à proximité d’un bâtiment, d’une place, etc, vous aurez l’occasion d’acheter ce bien à prix variant en fonction de son affluence. Lors de l’achat on vous prévient des éventuels gains journaliers mais aussi des charges quotidiennes (il faut bien prendre soin de ces bâtiments). Une fois que vous avez des biens, vous gagnerez de l’argent à chaque fois que quelqu’un fera un check-in à cet endroit avec Foursquare (il ne faut donc pas que chaque utilisateur utilise Landlord, ce qui est plutôt un bon point).

landlord-monopoly

Dans le jeu, vous pouvez avoir des amis, ce qui augmente un peu la compétitivité. En effet, vous ne pouvez pas acheter un bien qu’un ami possède déjà (sans aucun ami, le jeu perd un peu de son intérêt puisque vous pouvez acheter tout sans contrainte).

Voilà en gros le principe du jeu bien que quelques petites autres petites options sont là pour augmenter l’envie de jouer. Par exemple, vous avez des Coins qui vous permettent d’améliorer vos biens (par exemple ajouter un parking à une gare, mettre du wifi, …) pour que chaque check-in vous rapporte plus d’argent.

Les développeurs font régulièrement des mises-à-jour en tenant compte des avis des utilisateurs. Mais Landlord comporte encore un gros point faible : ses serveurs. Il n’est pas rare que le chargement de vos nouveaux gains beug ce qui est assez embêtant.

L’application Landlord est disponible gratuitement sur l’AppStore

romain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.